Retour
Partager sur

Radio Perfecto s'installe au Gibus Paris ce vendredi

Radio Perfecto ROCK en partenariat avec Le Boucanier et Le Gibus Live, vous annoncent que nous diffuserons ce vendredi 8 novembre en intégralité les concerts de Jad Wio et Love in Prague.

La retransmission sera en clair (non cryptée) donc accessible à tous.

www.radioperfecto.FR

Extravagance et métamorphoses, artifice et jeux de miroirs, sexe et rock and roll : voilà trois décennies que Jad Wio, loin des chapelles et des cénacles, dessine une trajectoire d’OVNI dans le ciel du rock and roll hexagonal. De disques mémorables en performances scéniques spectaculaires, l’étrange, charismatique et très élégant Denis Bortek n’a jamais suivi d’autre voie que celle-là : scruter à travers le prisme du bizarre la galerie de ses avatars afin de les mieux dévoiler. « Notre esthétique est glamour, stonienne. Nous sommes des enfants qui avons hérité de l’élégance et de la fantaisie héroïque du glam rock. Quand il est question d’inventer sa vie pour en faire quelque chose qui échappe à la règle des conformismes : une œuvre personnelle excentrique. ».
Bortek invente Jad Wio à l’aube des eighties. D’un projet de roman il retient le personnage principal – Jad Wiolensky – dont il abrège le nom et revêt le masque. Une première cassette auto-produite en solo, L’un Seul, est distribuée avant que le groupe ne trouve son équilibre avec l’entrée en lice de Kbye. Jad Wio sera une hydre à deux têtes. Dès les premiers concerts – guitares, voix, bandes et machines – le duo décadent frenchy impose son style peu commun et ameute hordes batcave et oiseaux électriques en tout genre. Obsession pour le bizarre et pour les marges : d’emblée, Jad Wio est un groupe inclassable. Le groupe a flirté au travers de ses nombreux albums avec divers genres musicaux (batcave, rock, chanson française, electro) sans pour autant jamais perdre de sa cohérence. Bortek et Kbye demeurent, envers et contre tout, fidèles à leur légende.

Le 04/11/2019 à 11:45