Eddie est parti...... en pleine émission Radio Yaya

Modifié le 13/10/2020 à 23:51
Partager

Eddie Van Halen fondateur du groupe du même nom nous a quittés .Triste.Très triste.il n'avait que  65 ans. Un jeune homme.

Eddie était très malade depuis plusieurs années et cette disparition n'est malheureusement pas une surprise.

Il est difficile d'imaginer qu'un seul auditeur de Perfecto puisse ignorer qui était ce guitariste originaire comme son frère Alex (batteur au sein du groupe) des Pays Bas où ils étaient nés tous les deux.

Eddie est l'un de ces rares guitaristes à avoir été capable de créer un "son signature" c'est à dire une tonalité que l'on reconnait tous au bout de quelques notes et ce quelque soit le morceau. La marque des grands même si sa technique (le fameux "tapping") a été beaucoup copiée par les guitaristes des années 80 pour devenir un standard tout court. Eddie à ses débuts jouait dos au public pour que l'on ne lui vole pas son secret.Ceci rappelle les attitudes des grands guitaristes du Blues Boom anglais qui avaient fait de même  (Eric Clapton,Jeff Beck. Jimi Hendrix a beaucoup joué dos au public lui aussi . Eddie était également multi instrumentiste,ayant débuté comme batteur.

Pour beaucoup, Eddie va laisser derrière lui quelques tubes intemporels dont le fameux "Jump" que tous les supporters de l'OM connaissent car il constitue l'hymne de leur club. On se souviendra aussi de ses frasques mouvementées avec le chanteur David Lee Roth au sein de Van Halen ou encore du solo de guitare mythique de "Beat it"  qui contribue grandement à rendre la chanson de Michael Jackson si reconnaissable.

Mais Eddie est bien plus que cela.Il est entre autres à l'origine du hard rock californien dans les années 80 ,phénomène qui comptera de très nombreux héritiers dons les Guns n'Roses bien sûr.

Lancer la vidéo dans le lecteur

 

Mais pour moi il laissera surtout un fantastique premier album, totalement intemporel,  dans lequel il aura réussi à associer l'innovation avec le morceau "Eruption",tout en tapping, avec le bon goût et le respect des ainés en incluant dans cet album une version incandescente du "You really got me" des Kinks, européens et innovateurs, comme lui.

Un grand.

 

PJAY

Retour à la liste