L'encyclopédie Radio Perfecto

JOHN BONHAM

JOHN BONHAM

Modifié le 30/10/2020 à 09:23
Partager

« La batterie était la seule chose pour laquelle j’ai jamais été bon » ainsi disait goguenard, John Bonham (http://www.pixbear.com/…/john-bonham-18-bonnes-paroles-batt…). Et c’est vrai qu’il suffit d’écouter When The Levee Breaks pour se rendre compte qu’avec ce batteur toutes les digues sautaient. Tellement c’était costaud !

Proposé à Jimmy Page par Robert Plant, quand il essayait de mettre sur pied The New Yardbirds, John Bonham n’était pas le premier choix de Page. Mais il a suffi que Jimmy Page se déplace voir John Bonham en concert avec son groupe de l’époque A Way Of Life qui accompagnait le chanteur Tim Rose, pour que la messe soit dite. Définitivement.

L’aventure avec Les New Yardbirds pouvait commencer. Elle se poursuivra avec les Les Zeppelin jusqu’au fatidique 25 septembre 1980, où il a déposé les baguettes, alors que le groupe faisait des répétitions en vue d’une tournée.

40 shots de vodka auraient eu raison du colosse (https://hitek.fr/bonasavo…/led-zeppelin-mort-shots-vodka_215). Toujours est-il que dans son sommeil il a vomi et a régurgité son vomi qui l’aurait étouffé à mort.

Selon le site spécialisé des batteurs www.meilleurs-batteurs.com « Le style de jeu de batterie de John Bonham, alias Bonzo, est caractéristique du Hard Rock. Sa position de jeu basse sur le kit de batterie acoustique économise ses mouvements au profit de l’efficacité et la puissance. Batteur technique, puissant et doté d’un sens inné du groove, Bonzo est une référence régulièrement citée comme le modèle parfait pour tous les batteurs de hard rock. » (https://www.meilleurs-batteurs.com/rock/john-bonham/).

Il a été élu par le Rolling Stone Magazine dans son classement de 2011 comme le meilleur batteur de tous les temps devant Keith Moon et Ginger Baker (https://www.rollingstone.com/…/100-great…/john-bonham-37887/)

Il a été admis à titre posthume au Rock and Roll Hall of Fame à la titre posthume en même temps que son groupe Led Zeppelin en 1995. Le groupe ne s’est jamais reformé après son décès sauf pour des causes exceptionnelles comme le Live Aid avec Phil Collins aux fûts et il est aussi arrivé que son fils Jason accompagne le trio des survivants comme lors du concert londonien de 2007.